Facteurs de développement

Mise à jour - Octobre 2013

 

Diffusion des terminaux mobiles

Le premier facteur de développement des études sur mobile est la diffusion rapide dans la plupart des pays des terminaux mobiles connectables, smartphones et tablettes.

Le téléphone mobile est un appareil plus individuel qu’un ordinateur et qu’une tablette et reste la plupart du temps à portée de main de son propriétaire. Il en découle une facilité de contact des personnes ayant donné leur accord pour réponde à des enquêtes sur leur mobile. Le support mobile permet de recueillir leurs comportements et leurs opinions, de suivre leurs déplacements grâce à la géolocalisation, voire de les faire interagir dans leur environnement en fonction du contexte (par exemple lors de la visite d’un magasin pour le relevé d’informations dans le cadre d’un carnet de consommation).

Le mobile est donc un des outils les plus flexibles et les plus adaptés au développement de nouvelles pratiques d’études.

Si les études sur mobile ont commencé à se développer dès l’apparition des téléphones portables (études par SMS ou en web mobile / WAP), l’adoption des smartphones et des tablettes par le grand public élargit le champ de leurs possibilités.

  • Le taux de pénétration des smartphones a explosé au cours des 5 dernières années et atteint, en 2012, 55 % dans les 5 grands pays européens et 54 % aux US (Sources : Cisco Systems / comScore MobiLens). Avec la démocratisation des smartphones, les échantillons interrogeables deviennent de plus en plus larges.
  • Ces terminaux proposent des fonctionnalités particulièrement intéressantes pour ouvrir de nouveaux champs d’application en termes d’études :
Fonctionnalités techniques Applications Etudes
SMS
  • Invitation et/ou relance par SMS ("push")
  • Récupération d’informations par le répondant par envoi de SMS à un numéro spécifique ("pull")
Géolocalisation / GPS
Etudes "géolocalisées" : en fonction de la localisation de la personne, un questionnaire rattaché à un magasin (ou site) peut lui être envoyé
Appareil photo / vidéo
  • Envoi spontané ou assisté de photos et/ou de vidéos
  • Lecture de codes barre ou codes QR : identification certaine d’un produit, d’une campagne de publicité, d’un lieu (où se trouve le code QR)
Intallation d’APPS
  • Applications dédiées à un access panel : invitations par notification push, gestion des panélistes
  • Applications dédiées à une enquête spécifique (par exemple : les carnets de consommation et d’évaluation)
Dictaphone & reconnaissance vocale
  • Dicter des réponses à des questions ouvertes
  • Enregistrer des conversations
Clavier virtuel ou physique
Réponse aux questions ouvertes

Ces fonctionnalités sont de plus en plus utilisées par les consommateurs grâce à l’amélioration des terminaux, aux réseaux grande vitesse (3G, 4G) et aux formules d’abonnement. Le nombre de possesseurs de smartphone continue à croitre rapidement et devrait bientôt dépasser celui des personnes ayant une connexion par Internet par ordinateur.

Dans beaucoup de pays en développement, la majorité des internautes accèdent à Internet uniquement depuis leur téléphone mobile. Aux Etats-Unis, 1 internaute sur 4 est "mobile-only" (source On Device research). Dans la plupart des marchés émergents, le premier contact qu’ont les consommateurs avec Internet se fait via leur téléphone mobile et non via un ordinateur. De ce fait, pratiquer des études sur mobile dans ces pays en développement permet de toucher une plus grande base de consommateurs et pas seulement le sommet de la pyramide socio-économique. Cela fait du mobile un outil complémentaire pour administrer des questionnaires ou contacter des répondants..

 

Efficacité du mode de contact sur mobile

De façon générale, on constate depuis quelques années une baisse de l’attention portée aux e-mails (taux d’ouverture / de clic) et donc, mécaniquement, aux invitations d’enquêtes par e-mail. Ce phénomène est particulièrement marqué au sein des nouvelles générations ("digital natives") qui se tournent prioritairement vers le mobile, les réseaux sociaux ou les messageries instantanées pour communiquer.

En utilisant des invitations par SMS et/ou par notifications push, les études sur mobile présentent des avantages certains par rapport aux modes de contact existants :

  • taux de réponses élevé,
  • taux d’abandon faible (quand le questionnaire est adapté dans sa forme et sa durée au support),
  • courbes de réponses très rapides (on obtient la quasi-totalité des réponses dans les premières heures),
  • praticité et flexibilité de réponse pour le participant : réponse en temps réel en magasin, à domicile ou ailleurs, au plus près de l’expérience consommateur, ou au contraire réponse pendant le temps libre d’un déplacement ou dans une file d’attente.

A noter que les études sur mobile peuvent être associées à d’autres modes de contact/recueil (multi-mode). En donnant ainsi la possibilité au consommateur d’être contacté et/ou de répondre selon le canal qui lui convient le mieux, on obtient de meilleurs taux de réponse.


Web social et Big Data

Le mobile est également un mode de connexion croissant aux médias sociaux (blogs, forums, réseaux sociaux, micro-blogging…). Les smartphones permettent d’envoyer en temps réel textes, photos et vidéos, ce qui accroît fortement le Contenu Généré par les Utilisateurs (CGU).

A ce contenu Web social s’ajoute de nombreuses données informatiques accessibles via le terminal (géolocalisation…) et les achats via mobile (paiement NFC notamment). Ces informations générées par les utilisateurs de mobile participent au développement du Big Data et peuvent enrichir les profils et le suivi des personnes dans les enquêtes Marketing et Opinion, tout en respectant les règles déontologiques des études sur le consentement des répondants et la protection des données. 

 
Plan du site Contact Mentions légales• Retrouvez nous sur :  Facebook WebTV du Management  S'abonner à webtvmanagement sur Twitter  Suivre la WebTV du Management sur LinkedIn  Abonnez-vous aux vidéos Syntec Etudes Marketing et Opinion sur YouTube